Al Moubadara Lakoum
Il faut bien savoir que tout le territoire saharien souffre d'un grand manque de développement par rapport au autres zones géographiques du territoire national. Il faut lutter contre ce sous développement auquel les villes sahariennes sont confrontées . il faut chercher à créer des emplois à travers la réorientation de la fonction des villes sahariennes . il faut des villes productives et créatrices d'emplois à la place de villes consommatrices , la zone saharienne souffre de l'absence des investissements, il faut encourager les investisseurs à venir créer leur usines dans les villes sahariennes, cela va permettera les jeunes à trouver d'emplois et par conséquent affaiblir le taux de chômage au niveau de la région, il va aussi augmenter le pouvoir d'achat des ménages qui mènera à l'amélioration du niveau de vie. il faut aussi mettre l'oeuil sur l'infrastructure de ces villes qui est moin développé par rapport au villes du nord. au niveau de l urbanisme il faut appliquer les recommandations citées dans les documents d'urbanismes ( SDAU, PA...), au niveau social, il faut savoir que le société saharien est un société modeste qui cherche pas la modérnisation à la façon "casablancaise" ou autre , le peuple saharien veut vivre ses traditions comme il sont ou les relations humaines constitue le piédestal pour les familles. je voulais dire au ministere de l'interieur que l'approche sécuritaire qu'il suit dans les villes sahariennes ne va qu'aggraver la situation......
1 Votes

Le: 23/05/2013
Hmayyad
110 Rep Pts

Réponses

Vous devez être connecté pour publier une réponse.

Personnellement, je crois que la régionalisation avancée va résoudre nombre de problèmes dans un avenir proche. Ce mode de gouvernance locale doit se fonder sur la participation et la bonne gestion des ressources. La réussite de la régionalisation demeure tributaire d'une vision claire fondée sur une véritable stratégie de développement. Pour ce faire, il faudrait que l'adhésion, la compétence et la probité des responsables soient un fait plus qu'établi. Le moteur du développement, ce sont des jeunes hommes et des jeunes femmes qui adhèrent à un projet de société prospère. Dans ce contexte, chaque individu oeuvre en apportant une valeur ajoutée tout en recevant, en retour, sa part de prospérité économique et sociale. Le Sahara marocain recèlent des richesses humaines et naturelles. Ce qu' il faudrait c'est d'essayer de construire, d'abord et avant tout, les fondements d'une cohésion sociale. Comment? Configurer l'économique, le politique, le social et le culturel pour qu'une puissante dynamique fasse décoller la région par ses propres moyens.
Le: 06/05/2015
t_mus
47 Rep Pts